de fr it

Breitling

La fabrique Breitling SA, spécialisée dans les chronographes et les montres de sport de haute qualité technique, est issue de l'usine de chronomicromètres fondée à Saint-Imier par Léon B. (1860-1914) en 1884 et déplacée à La Chaux-de-Fonds en 1892. Le fils du fondateur, Gaston (1914-1932), et son petit-fils, Willy (1932-1979), firent de l'entreprise une importante fabrique de chronographes d'aviation. Le chronographe-bracelet mécanique et le chronographe de bord furent lancés en 1936, le Chronomat avec son disque-râteau révolutionnaire en 1942, suivis en 1952 du Navitimer avec son ordinateur de navigation et en 1962 de la montre spatiale Cosmonaute. Avec la vente, en 1979, de l'entreprise à l'ancien fabricant de montres Roskopf Ernest Schneider, son siège fut transféré à Granges. La production fut orientée en priorité vers les besoins des pilotes d'avion (montre de détresse Emergency). En 1997, B. acquit la manufacture de montres Kelek SA de La Chaux-de-Fonds, ce qui conforta sa position sur le marché des montres de luxe. Depuis 1999, l'entreprise, qui comptait 77 employés en 1992 et 110 en 1998, se spécialise dans les chronomètres. Dans le cadre de son mécénat en faveur de l'aviation, elle a fondé la Breitling Academy pour la formation des pilotes d'acrobatie aérienne.

Sources et bibliographie

  • G.L. Brunner, Armbanduhren, 1945, 278-280
  • NZZ, 10.4.1997 (suppl.)
  • G. Vogt, «Ein stolzes Lebenswerk», in Grenchner Jahrbuch, 99, 1999, 24-25
Liens
Notices d'autorité
GND
Indexation thématique
Economie / Horlogerie / Entreprises

Suggestion de citation

German Vogt: "Breitling", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.08.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/046752/2004-08-24/, consulté le 20.05.2022.