de fr it

MaxHartmann

27.12.1884 à Saint-Gall, 2.2.1952 à Riehen, de Rorschach. Fils de Horaz, juge au tribunal cantonal de Saint-Gall, et de Veronika Roth. Petit-fils de Friedrich Wilhelm (->). 1924 Gabrielle Stéhelin, docteur en médecine. Etudes de chimie à l'EPF de Zurich et à l'université de Munich, doctorat en 1908. Entré en 1909 au département pharmaceutique de Ciba, H. le quitta pour passer quelques années à Munich, mais y revint en 1915. Durant toute sa vie, il se voua essentiellement à la recherche. Il développa de nombreux médicaments, dont la Coramine (1918), le Cibazol (1938), le Priscol et la Privine (1935). Il s'occupa très tôt des hormones sexuelles et fit un travail de pionnier en analysant la composition de la progestérone. Membre du conseil d'administration de Ciba et du comité de la Société suisse de chimie, il soutint la création de l'Académie suisse des sciences médicales. Docteur honoris causa de la faculté de médecine de l'université de Bâle (1939) et de l'EPF de Zurich (1948). Bourgeois d'honneur de Rorschach (1942).

Sources et bibliographie

  • Rorschacher Neujahrsblatt, 1942, 23-25; 1953, 53-54
  • Actes SHSN, 1953, 323-326 (avec liste des œuvres)
  • Basler Jahrbuch, 1953, 223-228
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.12.1884 ✝︎ 2.2.1952

Suggestion de citation

Weibel, Andrea: "Hartmann, Max", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.09.2003, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/046793/2003-09-09/, consulté le 25.11.2020.