de fr it

WolfgangIten

Version manuscrite du "jeu de la Passion d'Auw", 1757, page de titre (Stiftsbibliothek Engelberg, Cod. 294).
Version manuscrite du "jeu de la Passion d'Auw", 1757, page de titre (Stiftsbibliothek Engelberg, Cod. 294). […]
Version manuscrite du "jeu de la Passion d'Auw", 1757, prologue de l'ange (Stiftsbibliothek Engelberg, Cod. 294).
Version manuscrite du "jeu de la Passion d'Auw", 1757, prologue de l'ange (Stiftsbibliothek Engelberg, Cod. 294).

18.12.1712 (Vital) à Unterägeri, 2.1.1769 à Auw, cath., d'Unterägeri. Fils de Johann Franz, avocat, et d'Anna Marie Hasler. I. entre en 1725 à l'école de l'abbaye d'Engelberg. Profès en 1729, prêtre en 1735. Formation musicale avec Ildefons Straumeyer et Benedikt Deuring. Après l'incendie de l'abbaye (1729), I. reconstitua les œuvres de musique sacrée de Deuring. Il commença à composer en 1735 et devint premier maître de chapelle en 1737. Il a laissé 149 partitions, principalement des motets, offertoires et antiennes mariales, pour solistes et chœur, deux violons et orgue. On lui attribue en outre une Missa brevis solemnis (1739) et deux Passions allemandes. I. écrivait dans le style monodique et concertant (napolitain) alors en vogue. Il fut curé à Auw, paroisse des Freie Ämter desservie par son couvent, de 1754 à 1762, puis à Sins et de nouveau à Auw.

Sources et bibliographie

  • J. Willimann, «Pater Wolfgang Iten (1712-1769)», in Zuger Neujahrsblatt, 1987, 83-111
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.12.1712 ✝︎ 2.1.1769