de fr it

Tschütschi

Ermitage dans une clairière au-dessus de Rickenbach SZ, daté par l'archéologie de la fin du XIIe s. En 1366, deux ermites testèrent en faveur de la chapelle de Saint-Gilles (Aegidius) à T. La chapelle baroque actuelle fut consacrée en 1672 à saint Gilles, sainte Vérène et aux Quatorze saints auxiliateurs. Le site (qui comprend aussi la maison des frères construite au début du XIXe s. et une étable) était très fréquenté. Les fidèles venaient demander de l'aide en toutes sortes d'occasions. Des ermites résidèrent à T. dès le bas Moyen Age; certains appartenaient à des ordres monastiques. Les premiers capucins appelés à Schwytz y logèrent de 1585 à 1587. Pendant la première moitié du XIXe s., un ermite servit d'instituteur pour les enfants du voisinage. Depuis 2009, T. est occupé pour la première fois par une femme, sœur Maria Baptista Klötzli. Selon la tradition locale, c'était l'ermite qui apportait les bébés.

Sources et bibliographie

  • M. Bamert, Tschütschi, 1987
  • M. Bamert, G. Descœudres, «Lob der Einsamkeit. Die Einsiedelei im Tschütschi ob Rickenbach», in Meisterwerke im Kanton Schwyz, 2, éd. M. Riek, M. Bamert, 2006, 56-61