de fr it

FrédéricMandrot

vers 1705 (David-Frédéric) à Yverdon, 30.12.1771 à Yverdon, prot., d'Yverdon. Fils de François Humbert, batelier, et d'Esther Pavid. 1) Marianne Develey, fille de Nicolas, officier baillival, 2) Judith Sandoz, fille de Samuel. Boucher à Bâle (1732) et Yverdon (1736). Associé à son oncle maternel David Pavid, M. transportait des passagers à destination de la Hollande et de l'Angleterre (voyage annuel de la "barque M."). Depuis 1730 environ, il importa aciers et outillages horlogers fabriqués dans le Lancashire pour le compte de Genevois et de Neuchâtelois et de nombreux articles de consommation générale. Il se fit construire en 1763 un hôtel particulier (rue du Lac).

Sources et bibliographie

  • H. Jahier, «Le commerce international», in Hist. d'Yverdon, 2, éd. D. de Raemy, C. Brusau, 2001, 235-256
Liens
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ≈︎ vers 1705 ✝︎ 30.12.1771
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Jahier, Hugues: "Mandrot, Frédéric", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.08.2008. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/046855/2008-08-25/, consulté le 18.04.2021.