de fr it

LouisMandrot

13.5.1740 (Louis-Gamaliel) à Yverdon, 3.11.1795 à Yverdon, prot., d'Yverdon. Fils de Frédéric (->) et de Marianne Develey. Louise Marianne Auberjonois, fille d'Emmanuel Ferdinand. Beau-frère d'Isaac Louis Auberjonois. M. développa l'entreprise d'import-export de son père, diversifia les exportations (remèdes, comme l'eau d'arquebusade et le thé suisse, fromages, vins vaudois). Il fut en relations d'affaires avec les figures de la révolution industrielle anglaise à Birmingham (Matthew Boulton), Sheffield (Benjamin Huntsman), Stoke-on-Trent (Josiah Wedgwood). Son séjour annuel à Londres lui permettait d'introduire en Suisse les innovations techniques et les produits à la mode, à une époque d'anglomanie. Membre du Conseil des Vingt-Quatre à Yverdon (1767). Capitaine de dragons.

Sources et bibliographie

  • H. Jahier, «Le commerce international», in Hist. d'Yverdon, 2, éd. D. de Raemy, C. Brusau, 2001, 235-256
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 13.5.1740 ✝︎ 3.11.1795
Indexation thématique
Economie et professions