de fr it

WernerLüdi

22.4.1936 à Poschiavo, 21.6.2000 à Malans. Fils d'Eduard, menuisier, et de Maria Magdalena Lampert, cuisinière. Anita Moos, graphiste. Apprentissage de commerce. Approche autodidacte du saxophone alto. Parti pour Hambourg en 1958, L. y travailla occasionnellement et entra en contact avec des musiciens allemands du free-jazz, tels Peter Brötzmann et Gunter Hampel. De retour en Suisse en 1966, il fit une carrière de rédacteur publicitaire. Il remonta sur scène lors du festival de jazz de Willisau en 1981. Surnommé le Bündner Saftwurzel, il se voua dès lors à la musique. Il joua avec de nombreux groupes et en fonda lui-même quelques-uns (Sunnymoon, Blauer Hirsch). Ses tournées l'emmenèrent jusqu'en Russie et au Japon. L. était un musicien aux positions inflexibles; son esthétique reposait essentiellement sur l'instinct et l'intuition. Un reportage sur son voyage en Russie, paru dans la WochenZeitung, lui valut le prix des journalistes zurichois en 1990.

Sources et bibliographie

  • WochenZeitung, 12.10.2000
  • Ein Freejazzer der ersten Stunde, [enregistrement sonore], Schweizer Radio DRS 2, 21.4.2006 (Reflexe)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 22.4.1936 ✝︎ 21.6.2000