de fr it

Duni

Famille noble, issue de la branche des Muralto et probablement originaire de Duno dans la Valcuvia (Varèse), où les Muralto possédaient un château. Présents aussi bien à Locarno qu'à Ascona, les D. étaient l'une des familles des Capitanei de Locarno. En 1189, l'évêque de Côme inféoda le château de San Michele d'Ascona à un Pietro D.; le château fut agrandi aux XIIe et XIIIe s. et partiellement démoli au cours du XVIe s. A Ascona, la famille détenait le droit de patronage de l'église Saint-Sébastien. Elle conserva les privilèges de la famille Muralto (confirmés en 1311 par l'empereur Henri VII) et exerça le droit de dîme à Ascona, dans le val Maggia et le Gambarogno. Son représentant le plus connu est Taddeo (->): en s'exilant, celui-ci donna naissance à la branche zurichoise de la famille, dont la descendance masculine s'éteignit en 1679. La branche d'Ascona disparut avec Giovan Pietro en 1690. Une branche de Bellinzone est attestée depuis la première moitié du XVe s. Mainotto, l'ancêtre, fut conseiller de Bellinzone en 1444, son fils Gianantonio occupa la même fonction de 1483 à 1503/1504 (avec des interruptions). Cette branche s'éteignit autour de 1600.

Sources et bibliographie

  • A. Lienhard-Riva, Armoriale ticinese, 1945
  • G. Chiesi, Bellinzona ducale, 1988