de fr it

HeinrichIselin

vers 1450 à Ravensburg (?), 1513 à Constance, de Constance (1481). Beau-fils et collaborateur de Simon Haider, ébéniste, I. acquit la bourgeoisie de Constance après la mort de celui-ci. Il est considéré comme le sculpteur le plus important de Constance au bas Moyen Age. En 1477/1478, il fut rétribué pour des travaux sur les stalles de l'église conventuelle de Weingarten. Parmi ses œuvres principales figurent l'autel de l'Annonciation dans la chapelle de la ville basse de Meersburg, le Christ de douleur de l'église paroissiale d'Erkrath près de Düsseldorf, des statuettes de la Vierge, de saint Nicolas et de sainte Catherine dans l'église de Sankt Niklausen (comm. Kerns), un modèle de reliquaire de Lucius (1499) dans le trésor de la cathédrale de Coire, le groupe sculpté du mont des Oliviers dans l'abbatiale de Reichenau-Mittelzell, un groupe de la Crucifixion haut de 5,2 m dans l'église paroissiale d'Oberstaufen (ouest de l'Allgäu), ainsi que d'autres statues de la Vierge et de saints, visibles aujourd'hui dans diverses collections et musées (collection Fürstenberg à Donaueschingen, Musée national suisse). Maître du sculpteur schaffhousois Augustin Henckel.

Sources et bibliographie

  • W. Deutsch, «Die Konstanzer Bildschnitzer und ihr Verhältnis zu Niklaus Gerhaert», in Schriften des Vereins für Geschichte des Bodensees und seiner Umgebung, 81, 1963, 33-38, 43-46, 65-66
  • MAH TG, 4, 1989, 248-251
  • A. Miller, «Augustin Henckel und Graubünden», in Spätgotische Flügelaltäre in Graubünden und im Fürstentum Liechtenstein, éd. A. von Beckerath et al., 1998, 149, 152
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1450 ✝︎ 1513