de fr it

MimiBrühlmann

3.8.1913 à Martigny-Ville, 21.11.1998 à Martigny, cath., de Chexbres et Chardonne. Fille de Constant Dénéréaz, hôtelier, et d'Emilie Lattion. 1) Manzoni, Italien, 2) Werner B., doreur. A Londres (1914-1925), puis à Paris. B. y exploita un hôtel qui fut réquisitionné par les Allemands en juin 1940. Après Dunkerque, elle organisa une filière pour faire passer en zone libre des Anglais qu'elle cachait dans les combles de son hôtel. Dénoncée en octobre 1940, condamnée à mort, elle vit sa peine commuée en vingt ans de prison et fut déportée en Allemagne en août 1941. Après une évasion manquée en 1942, elle fut finalement transférée au camp de travail de Chomutov (Bohême). Libérée par les Soviétiques en mai 1945, B. rentra en Suisse romande peu après. Elle reçut la Médaille militaire française et le grade de sergent dans l'armée anglaise.

Sources et bibliographie

  • L'Illustré, 8.6.1994
  • Le Nouveau Quotidien, 5.5.1995
  • Le Temps, 24.11.1998
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Olga Dénéréaz (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 3.8.1913 ✝︎ 21.11.1998

Suggestion de citation

Giroud, Frédéric: "Brühlmann, Mimi", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.01.2003. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/047701/2003-01-27/, consulté le 29.07.2021.