de fr it

ElfriedeHuber-Abrahamowicz

19.12.1922 à Vienne, 15.7.2001 à Zurich, prot., Autrichienne, de Bâle et Oberkulm (1948). Fille de Jakob Abrahamowicz, médecin de Pojorâta (Roumanie), et de Helene Socher, de Jihlava (Bohême). 1948 Gerhard Huber (->). En 1939, émigration en Suisse avec sa famille. Etudes de philosophie, d'allemand et de psychologie à Bâle (1943-1950), première femme candidate au doctorat auprès de Heinrich Barth (1950). Dès 1956, H. se consacra à l'écriture de romans (Der unendliche Weg, 1964), d'un récit autobiographique (Erstbesteigung, 2003), de recueils de poèmes (Verhängnis, 1957, Hoffnungslos hoffend, 1989), ainsi que de divers essais philosophiques. H. fut invitée à enseigner la philosophie du féminisme et la philosophie de l'art à l'EPF et à l'institut Alfred Adler à Zurich. Prix Conrad Ferdinand Meyer (1965).

Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Elfriede Abrahamowicz (nom de naissance)
Elfriede Huber (nom de mariage)
Dates biographiques ∗︎ 19.12.1922 ✝︎ 15.7.2001