de fr it

Hansjörg AlfredSalmony

16.2.1920 à Cologne, 17.2.1991 à Bâle, isr., puis sans confession, Allemand, de Bâle en 1952. Fils d'Alfred Theodor (dans un camp de concentration) et de Thekla Rosenthal. 1949 Magdalena Huber. Ecoles à Cologne. S. émigra en 1938 en Belgique, puis en France et, en 1940, en Suisse. Etudes à l'université de Bâle (dès 1942, doctorat en 1948, habilitation en 1958). Assistant à l'institut de philosophie de cette université (1956-1961), puis professeur ordinaire de philosophie (1961-1988). Ses cours lui valurent un certain renom. A la fin de sa carrière, S. s'attacha plus particulièrement à l'étude de Kant et de sa philosophie critique. Il s'intéressa aussi aux prémices d'une anthropologie réaliste plutôt teintée de pessimisme.

Sources et bibliographie

  • Die Philosophie des jungen Herder, 1949
  • Johann Georg Hamanns metakritische Philosophie, 1, 1958
  • Kants Schrift "Das Ende aller Dinge", 1962
  • A. Cesana, O. Rubitschon, éd., Philosophische Tradition im Dialog mit der Gegenwart, 1985
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 16.2.1920 ✝︎ 17.2.1991

Suggestion de citation

Füzesi, Nicolas: "Salmony, Hansjörg Alfred", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 01.02.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/047726/2010-02-01/, consulté le 19.09.2020.