de fr it

Henri deDiesbach

15.5.1880 à Romont (FR), 31.5.1970 à Fribourg, cath., de Torny-le-Grand et Fribourg. Fils de Max (->). D. étudia la chimie, d'abord à Fribourg (1899-1901) puis à Munich (dès 1901, thèse en 1906), où il fut jusqu'en 1907 l'assistant d'Alfred Einhorn, découvreur de la novocaïne. De cette date à 1919, D. travailla à la Badische Anilin und Soda Fabrik (BASF) à Ludwigshafen comme spécialiste des colorants. Professeur de chimie inorganique (ou minérale) à l'université de Fribourg dès 1920, il enseigna aussi la chimie organique de 1923 à 1955. Ses recherches portèrent sur les propriétés colorantes de systèmes aromatiques polycondensés, en particulier sur les colorants de cuve comme les pentacènediquinones ou les anthraquinones, ainsi que sur la détermination d'un colorant jaune tiré de l'indigo. En 1927, avec son élève E. von der Weid, D. découvrit une nouvelle classe de colorants formés d'ions métalliques complexés, à savoir des complexes bleus très stables du cuivre avec des phtalocyanines. Ce type de pigment, dont la structure sera exactement connue en 1935, jouera un grand rôle économique.

Sources et bibliographie

  • W. Jenny, F. Favre, «Die wissenschaftlichen Arbeiten von Henri de Diesbach», in Chimia, 19, 1965, 194-200 (avec liste des œuvres)
  • L. Chardonnens, «Henri de Diesbach», in Helvetica Chimica Acta, 53, 1970, 2021-2026
  • Hist. de l'Université de Fribourg Suisse, 1889-1989, 2, 1991, 810-816
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 15.5.1880 ✝︎ 31.5.1970