de fr it

deBourgogne

C'est à la fin du XIe siècle que les comtes de Bourgogne apparaissent dans des documents concernant l'espace helvétique. Leurs biens patrimoniaux étaient situés à l'ouest du Jura, autour de Besançon. Le comte Guillaume le Grand (Guillaume II dans l'historiographie germanique) devint maître en 1078 du comté de Mâcon, sur la rive droite de la Saône. Dès lors, les comtes furent vassaux à la fois de l'empereur et du roi de France. Ils reçurent avant 1084 l'avouerie sur Romainmôtier, probablement en raison de contacts avec l'abbaye de Cluny. Il se peut que le soutien apporté par Guillaume à l'empereur Henri IV, lors de son voyage à Canossa, lui ait valu de recevoir des biens provenant du fisc royal de Bourgogne; du moins, le fils de Guillaume, Renaud II (1087-1097) fait cadeau à l'hôpital d'Orbe de bois coupé dans les forêts royales. Guillaume II, surnommé l'Allemand (Guillaume III selon la numérotation allemande), fils de Renaud II et de Regina d'Oltigen, donna en 1107 à Cluny des biens situés à Bellmund, ainsi que l'île de Saint-Pierre, pour le salut de son âme et de celle de son grand-père, Conon d'Oltigen, qui l'avait élevé. Cette donation amena peu après la construction d'un nouveau couvent sur l'île de Saint-Pierre, celle-ci ayant été utilisée comme lieu de sépulture depuis l'époque mérovingienne au moins. Le comte Guillaume II assista en 1093 à la dédicace du couvent de Saint-Pierre dans la Forêt-Noire, fondation des Zähringen. Guillaume II eut de son mariage avec Agnès de Zähringen, sœur du duc Berthold III, un fils nommé Guillaume III l'Enfant (Guillaume IV selon la tradition allemande); ce dernier n'exerça vraisemblablement sa domination que sur les possessions familiales situées à l'est du Jura. Assassiné à Payerne le 9 février 1127, le dernier rejeton de la famille fut inhumé le jour suivant sur l'île de Saint-Pierre. Son oncle maternel, le duc Conrad de Zähringen, réussit à se faire reconnaître comme héritier par l'empereur Lothaire III, l'emportant sur Renaud III, de la branche de la famille comtale installée à Besançon.

Sources et bibliographie

  • H. Büttner, «Staufer und Zähringer im politischen Kräftespiel zwischen Bodensee und Genfersee während des 12. Jahrhunderts», in Schwaben und Schweiz im frühen und hohen Mittelalter, éd. H. Patze, 1972, 437-527
  • H. Heinemann, «Untersuchungen zur Geschichte der Zähringer in Burgund», in Archiv für Diplomatik, 29, 1983, 42-192; 30, 1984, 95-257
  • Helvetia Sacra, III/2, 1991, 520, 707-729
  • D. Gutscher et al., Die St. Petersinsel im Bielersee, 1997
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Baeriswyl, Suse: "Bourgogne, de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.05.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/047795/2020-05-28/, consulté le 17.04.2021.