de fr it

TheodorOpitz

22.11.1820 à Fürstenstein près de Freiburg (Silésie), 28.11.1896 à Liestal, prot. Fils d'Ernst, au service des comtes de Hochberg, et de Luise Seiler. Célibataire. Etudes de philosophie à Breslau. Précepteur en Silésie et en Pologne (1843-1863). Grâce au comte Władysław Plater, O. obtint le poste de rédacteur du Weisser Adler à Zurich, revue des Polonais en exil (1864-1867), puis fut engagé au Schweizerischer Volksfreund (1867-1873). Entre 1873 et 1896, il publia des poèmes dans la Basellandschaftliche Zeitung. O. connaissait Friedrich Nietzsche, Georg Herwegh, Gottfried Keller et Josef Viktor Widmann qui fit paraître ses essais et sa poésie dans le Bund. Après avoir travaillé comme journaliste dans le cercle des jeunes hégéliens, il publia des travaux historiques et des traductions de Pouchkine et de Sandor Petöfi. Ses poèmes traitent également de thèmes suisses, en particulier son Wilhelm Tell et ses Gedanken beim bevorstehenden Gottharddurchstich.

Sources et bibliographie

  • Correspondance, UBB
  • Fonds, Arch. Herwegh, Dichter- und Stadtmuseum Liestal
  • F. Heiduk, «Eichendorff und Theodor Opitz», in Aurora, 50, 1990, 165-176 (avec liste des œuvres)
  • G. Jelitto-Piechulik, Theodor Opitz (1820-1896), 2009
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 22.11.1820 ✝︎ 28.11.1896