de fr it

Otton Ier

Première mention en 1071, 1086 à Colmar, à Bâle. Chanoine à Goslar. Peu de temps après la démission de Charles (Carloman) le 18 août 1071, O. fut nommé évêque de Constance par l'empereur Henri IV. En 1075, il convoqua un synode, au cours duquel le décret pontifical sur le célibat des prêtres fut rejeté. En rétorsion, Grégoire VII, l'accusant de tolérer la simonie et le concubinage des prêtres, délia clercs et laïcs du serment qu'ils avaient prêté à O. Suspendu de ses fonctions en janvier 1076, O. fut définitivement déposé par le pape le 7 mars 1080. Après son retour au cours de l'hiver 1082-1083, il quitta Constance pour toujours à la fin de l'année 1084 et s'exila à Colmar. Un nouveau bannissement fut prononcé à l'encontre d'O. et d'autres partisans d'Henri IV au synode de Quedlinburg (avril 1085), présidé par Odon d'Ostie.

Sources et bibliographie

  • HS, I/2, 263-264
  • Germania Sacra, N.S. 42, 1, 2003, 208-217
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques Première mention 1071 ✝︎ 1086