de fr it

Edipresse

L'origine de ce groupe de presse, qui fut le plus important de Suisse romande, remonte à la Société de la Feuille d'Avis de Lausanne et des Imprimeries réunies. Fondée à la fin de 1906 par Paul Allenspach, directeur de la Feuille d'Avis de Lausanne (24 heures dès 1972) et les imprimeurs Charles Viret-Genton et Jules Corbaz, rejoints en 1910 par l'imprimeur Georges-Antoine Bridel, la société acquit la Tribune de Lausanne en 1911 (Le Matin dès 1984). Elle fut rachetée en 1925 par Lousonna, holding destinée à gérer des participations majoritaires dans la presse et les arts graphiques, créée par Charles Patru, Jaques Lamunière et Samuel Payot, membres du conseil d'administration de Publicitas. Lousonna modernisa et développa les imprimeries, étendit sa gamme de publications, investit dans la distribution, la librairie et l'édition. Après la scission de Lousonna en 1982, Marc et Pierre Lamunière reprirent une partie des entreprises de presse, réunies sous le nom d'Edipresse SA. En 1988, Edipresse devint une holding, avec des participations dans la distribution, l'édition et la presse. Dès 1990, le groupe investit massivement à l'étranger, surtout dans le sud et l'est de l'Europe. Il possédait une quinzaine de titres, parmi lesquels 24 heures, Le Matin, la Tribune de Genève, et détenait une participation de 47% au Temps. En 2000, Edipresse (siège à Lausanne) employait 3849 personnes, dont 1800 en Suisse, et son chiffre d'affaires s'élevait à 426,4 millions de francs. En 2011, le groupe  fut repris par Tamedia. 

Sources et bibliographie

  • J.-P. Chuard, Une odeur d'encre, 1982
Liens
Notices d'autorité
GND

Suggestion de citation

Clavien, Alain: "Edipresse", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.10.2019. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/047973/2019-10-25/, consulté le 21.10.2020.