de fr it

Franconis

Famille genevoise éteinte, dont tous les membres descendent de Baltazar (✝︎1627), d'Upaix près de Serres (Dauphiné), et de son neveu Jean (✝︎1615), réfugiés huguenots, marchands de fer aisés, admis à la bourgeoisie en 1574 et 1603. Actifs dans l'approvisionnement de la cité en sel, en blé, en métaux et en munitions, bientôt possesseurs de plusieurs seigneuries des environs, marchands-banquiers et alliés aux familles les plus influentes, Guillaume (1594-1671), fils de Baltazar, ses fils Pierre (1620-1693) et Jacques (1622-1702) et leurs descendants, occupent diverses fonctions dans les conseils, la magistrature et la diplomatie. Au point qu'à la fin du XVIIe s., Jacques et son fils Guillaume-François (1646-1722) figurent parmi les plus riches de la ville. Le principal don de celui-ci à la communauté permit la construction du nouvel hôpital (1707).

Sources et bibliographie

  • Galiffe, Notices généal., 2, 697-703
  • A.-M. Piuz, «A la fin du XVIIe s.: les plus riches des Genevois», in A Genève et autour de Genève aux XVIIe et XVIIle s., 1985, 206-218
  • J. Flournoy, Journal 1675-1692, éd. O. Fatio, 1994