de fr it

Varembert

Famille d'apothicaires et de marchands, originaire de Chieri (Piémont), établie à Genève au XVe s., éteinte à la fin du XVIe s. Le premier représentant connu est Martin, membre du Conseil des Cinquante en 1450. Antoine, fondateur d'une importante maison de commerce local et international, fut reçu à la bourgeoisie de la ville en 1478. Lors du conflit avec la Savoie, au début du XVIe s., Dominique (vers 1466) prit le parti des Mammelus qui soutenaient les prétentions du duc de Savoie sur Genève. Après l'émancipation de celle-ci en 1526, il partit pour Annecy avec la cour épiscopale et fut condamné à mort par contumace. A la Réforme, sa descendance se déchira. Deux de ses filles optèrent alors pour le protestantisme, dont Blaisine, qui fut la seule religieuse du couvent des clarisses à rompre ses vœux lors de l'évacuation en 1535. La famille a donné son nom au lieudit Varembé à Genève.

Sources et bibliographie

  • H. Ammann, «Genfer Handelsbücher des 15. Jahrhunderts», in ASG, N.S., 18, 1920, 12-24
  • P.-E. Martin, Varembé, 1949
  • A. Babel, Hist. économique de Genève, 2, 1963, 327-329
En bref
Variante(s)
Varambert