de fr it

Annemarie vonMatt

10.4.1905 à Root, 27.11.1967 à Stans, cath., de Stans. Fille de Konstantin Gunz, cheminot, et d'Anna Burkart. 1935 Hans von M. (->). Ecole primaire. D'abord employée comme bonne, M. étudia ensuite les arts appliqués à Lucerne, dans l'atelier de Martha Haefeli (1926-1928). Entre 1929 et 1945, elle participa avec succès à des expositions en Suisse. Dans ses premiers travaux, elle s'inspira surtout de l'art populaire religieux, ses motifs les plus fréquents étant des saints et des madones (gravures sur ardoise, sculptures, huiles et détrempes, petits autels domestiques). Après sa relation amoureuse avec le prêtre Josef Vital Kopp, elle se voua de plus en plus à la solitude, la lecture, la collection et l'écriture. Les rares objets magico-symboliques de sa seconde période (1946-1955) - qu'il faut considérer comme précurseurs de l'art conceptuel -, mais aussi ses dessins et collages reflètent sa "mythologie individuelle". A la même époque, elle écrivit des proverbes, des lettres et des poésies qui témoignent de son amour pour la langue. A partir de 1955, la force créatrice de M. tarit presque totalement.

Sources et bibliographie

  • B. von Matt, éd., Tagebuch der Liebe und des Zorns, 2008
  • Fonds, KBNW
  • O. Odermatt, éd., Innerschweizer Almanach, 2 vol., 1971-1976
  • DBAS, 688-689
  • Annemarie von Matt, 1905-1967, cat. expo. Stans, 2003
  • NZZ, 18.10.2003
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.4.1905 ✝︎ 27.11.1967