de fr it

Wilhelm Heinrich vonEhrenberg

26.7.1834 à Riesbach (auj. comm. Zurich), 11.5.1892 à Riesbach, prot., de Zurich. Fils de Carl Ferdinand (->). Premier télégraphiste de la ville de Zurich (1852-1863). Plus tard employé de la fabrique de télégraphes de Matthias Hipp et associé dès 1880 de celle d'Uster (Kuhn & Ehrenberg, puis A. Zellweger & W. Ehrenberg). Quand le Conseil fédéral décida de soumettre le téléphone au monopole du télégraphe (1878), E. fit recours, en défenseur de l'économie privée, mais sans succès. En 1880, il demanda au nom de la maison Kuhn & Ehrenberg, comme premier concessionnaire, l'autorisation de construire une station téléphonique centrale à Zurich. Quelques mois plus tard, il se rendit célèbre et fit connaître la technologie du téléphone en transmettant, de Zurich à Bâle, le chœur d'ensemble de la Fête fédérale de chant. Ceci aboutira à l'ouverture du premier réseau public du continent, le 2 octobre 1880. Tant par ses interventions politiques que par ses talents de technicien et d'homme d'affaires, E. a contribué au développement rapide du téléphone en Suisse.

Sources et bibliographie

  • Un siècle de télécommunications en Suisse, 1852-1952, 2, 1959 (all. 1959)
  • H.R. Schmid, «Alfred Zellweger von Trogen AR», in Schweizer Pioniere der Wirtschaft und Technik, 28, 1975, 10-14
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 26.7.1834 ✝︎ 11.5.1892

Suggestion de citation

von Ehrenberg, Philippe: "Ehrenberg, Wilhelm Heinrich von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.11.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/048405/2006-11-27/, consulté le 03.12.2020.