de fr it

Giovan GiacomoPaleari

vers 1520-1530 à Morcote, 31.5.1586 à Pampelune, cath., de Morcote. Fils de Giovan Francesco (->). Frère de Bernardino (->) et de Giorgio (->). peut-être une Ruggia della Bella, de Vico Morcote. Entré au service de France, P. fut emprisonné par les Espagnols à Moncalvo Monferrato (Piémont) en 1558 et passa alors à leur service. Affecté au fort de Tortona (1559), il dessina les plans des bastions du château Sforza à Milan (1560) et travailla en Corse et en Sardaigne (1563). Appelé en Espagne, il reçut le titre d'ingénieur de Philippe II (1565) et bâtit la citadelle de Pampelune (1571). Nommé capitaine ordinaire d'infanterie (1573), P. dessina les plans des fortifications de Ciudadela de Minorque, Mahón et Palma de Majorque, puis rejoignit son frère Giorgio en Sardaigne (1575). De 1576 à 1579, il travailla en Afrique du Nord, en Espagne et à Gibraltar. Ingénieur en chef pendant la conquête du Portugal, il inspecta les forteresses de l'embouchure du Tage (1580) et mit en chantier les nouveaux bastions de Saõ Julião da Barra et de Setúbal (1581-1584). A son retour à Pampelune, il poursuivit la construction de la citadelle et procéda à l'inspection des côtes catalanes et de la place de Rosas (1586). L'un des techniciens les plus dynamiques de son époque, P. fut ingénieur en chef du roi d'Espagne pour la Méditerranée. Déjà célèbre à son époque, il est cité par Cervantès dans Don Quichotte (1605) et dans sa comédie Le vaillant espagnol (1615).

Sources et bibliographie

  • M. Viganò, "El fratin mi ynginiero" , 2004
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF