de fr it

CarolineOlivier

1.10.1803 à Aigle, 1.3.1879 à Gryon, prot., d'Eysins et La Sarraz. Fille de Jean François Louis Ruchet, juge au tribunal de district, et de Marianne Rossier. 1830 Juste O. (->). Instruction privée. Influencée par le romantisme, O. écrit ses premiers vers dès 1820. Collaboratrice régulière de la Revue suisse, elle y écrit sous le pseudonyme de Charles Autigny. Elle publie en 1838 L'honneur de famille, puis en 1839 une anthologie de Poésie chrétienne qui démontre ses convictions religieuses; le couple O. était en effet membre du Réveil. O. participe à la vie intellectuelle de son mari; une partie de la correspondance de Charles Secrétan ou de Sainte-Beuve lui est directement adressée. Menant une carrière littéraire jusque dans les années 1840 (La campagne des Corps-Francs, 1845), elle l'abandonne peu à peu en faveur de ses enfants et de son mari qu'elle soutient financièrement à Paris et à leur retour en Suisse.

Sources et bibliographie

  • C. Dallera, N. Lamamra, Du salon à l'usine, 2003, 41-58
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Charles Autigny (pseudonyme)
Caroline Olivier-Ruchet (nom de mariage)
Marie Louise Caroline Ruchet (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 1.10.1803 ✝︎ 1.3.1879
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature