de fr it

MadeleineLamouille

2.11.1907 à Cheyres, 5.4.1993 à Meyrin, cath., de Cheyres et Genève (par mariage). Fille de Léon Pillonel, horticulteur-pépiniériste, et de Louise Guidet, Française. 1937 André L., serrurier et militant syndical, de Genève. Après sa scolarité, L. travaille dans la filature de soie des Tauxelles à Troyes de 1922 à 1925. Elle loge au pensionnat catholique construit par le propriétaire de l'usine pour encadrer les jeunes ouvrières et dirigé par une Fribourgeoise. L. y reçoit une éducation de "bonne famille" et doit se plier aux règles strictes de l'usine-couvent. A son retour en Suisse en 1926, elle devient femme de chambre chez les Barbey, à Valeyres-sous-Rances. En 1931, elle entre au service des Weibel, à Genève. Dans les années 1970, L. se confie à l'écrivain Luc Weibel, leur petit-fils, qui publie son histoire sous le titre Pipes de terre et pipes de porcelaine: souvenirs d'une femme de chambre en Suisse romande, 1920-1940 (1978), réédité à de nombreuses reprises.

Sources et bibliographie

  • C. Dallera, N. Lamamra, Du salon à l'usine, 2003, 229-247
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.11.1907 ✝︎ 5.4.1993
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature