de fr it

Vorster

Famille catholique de Haute-Autriche, admise dans la bourgeoisie de Diessenhofen en 1596, sans lien de parenté avec les V. protestants de Diessenhofen, médailleurs et graveurs de sceaux. Dès 1629, la famille fournit des architectes, chanceliers et médecins de ville. Les V. furent alternativement avoyers et vice-avoyers sans interruption de 1642 à 1766. De nombreux membres de la famille furent soit des ecclésiastiques (réguliers et séculiers), soit au service d'Espagne et de Sardaigne. Avec Johann Melchior (1631-1700), avoyer, la famille se divisa en trois branches. Les descendants de Johann Ulrich (1656-1724) détinrent la charge de chancelier de l'abbaye de Muri durant plus de trois générations. Franz (->) fut élu au Petit Conseil argovien sous la Restauration. Franz Sebastian (1666-1738), médecin particulier du prince-électeur et archevêque de Mayence, élevé à la dignité de baron d'Empire héréditaire (1717), puis de chevalier (1732) par Charles VI, est l'ancêtre du rameau de Mayence. Son fils Johann Werner (1706-1770) fut au service de l'Empire. Johann Melchior (1663-1730), membre du Conseil et intendant de l'hôpital, fonda une branche qui existait encore au début du XXIe s.

Sources et bibliographie

  • Généal. de Hanns M. Vorster, StATG
  • V. Baumer-Müller, Diessenhofen in der Barockzeit, 2003