de fr it

JacobZucker

6.8.1883 à Berlin, 12.12.1960 à Zurich, isr., d'Unterengstringen. Fils de Josef et de NN Salz. 1923 Valesca Anna Seiler. Gymnase classique, séminaire rabbinique orthodoxe et études de philosophie, histoire et histoire de la littérature à Berlin. Etant juif, Z. ne put entreprendre une carrière académique. Il travailla brièvement comme journaliste avant d'étudier l'économie politique. Docteur ès lettres et économie politique. Commissaire et secrétaire d'Etat au ministère des Finances allemand (1920-1923). Inquiété par les courants antisémites, il s'installa à Unterengstringen (1924), où il travailla comme conseiller pour le compte de banques. Après la nomination d'Adolf Hitler comme chancelier du Reich en 1933, Z. accueillit chez lui le dernier ministre-président de Prusse, Otto Braun. Membre du comité directeur de la communauté israélite de Zurich et de l'Union suisse des comités d'entraide juive, président de la Fédération des sionistes suisses (1937-1942 et 1951-1960).

Sources et bibliographie

  • Union suisse des comités d'entraide juive, AfZ
  • L. Wohlmann, «Ein Leben für den Mitmenschen und das jüdische Volk», in Israelitisches Wochenblatt, 16.12.1960
  • Biographisches Lexikon verstorbener Schweizer, 6, 1969, 94
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.8.1883 ✝︎ 12.12.1960

Suggestion de citation

Keller, Zsolt: "Zucker, Jacob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.10.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/048637/2013-10-16/, consulté le 26.10.2020.