de fr it

Hospitaliers du Saint-Esprit

Dans les années 1170, Guy de Montpellier créa un hôpital dans sa ville et, pour s'en occuper, une confrérie, dont il prit la tête. De cette fondation naquit l'ordre des hospitaliers du Saint-Esprit. Le pape Innocent III, après avoir reconnu l'ordre en 1198, lui confia son hôpital Sainte-Marie-in-Saxia à Rome. En 1228, la direction de l'ordre fut transférée à l'hôpital de Rome. Au XIIIe s., l'ordre essaima dans toute l'Europe, s'organisant en provinces placées sous la responsabilité des hôpitaux les plus importants. La Suisse actuelle compta deux de ces établissements: le premier à Neuchâtel, qui en 1258 relevait de l'hôpital de Besançon (province de Bourgogne), et le second à Berne, qui au XIVe s. relevait de l'hôpital de Stephansfeld en Alsace (province d'Allemagne). A la Réforme, les établissements de Berne (1528) et de Neuchâtel (1530) furent fermés et leurs biens affectés à d'autres institutions chargées de l'assistance.

Sources et bibliographie

  • Dizionario degli istituti di perfezione, 6, 1980, 994-1014
  • HS, IV/4, 173-287