de fr it

WiboradaZislin

1.1.1749 (Anna Justina) à Bonlanden près de Berkheim (Haute-Souabe), 24.1.1812 à Oberbüren (SG), cath., de Haute-Souabe. Fille de Michael Zisl, agriculteur, et de Maria Vöglerin. Z. prononça ses vœux de bénédictine en 1768 au couvent de Libingen, fondé comme communauté de prière en 1754 et transféré en 1781 à Glattburg (Sankt Gallenberg). Très cultivée, elle fut maîtresse des novices, organiste, archiviste et chroniqueuse. Pendant l'évacuation des nonnes (1798-1799), elle garda courageusement les bâtiments conventuels et les préserva de l'occupation et du pillage par les troupes françaises. Elle est l'auteur d'écrits méditatifs, de nécrologies, de poèmes et d'un recueil d'environ 300 chants spirituels harmonisés à plusieurs voix. Dans sa chronique du couvent pour les années 1754-1799, riche de faits et de documents, elle mit en relation les événements avec l'histoire du salut et les dessins de la Providence, marquant ainsi l'identité de la maison pour deux siècles.

Sources et bibliographie

  • J. Schweizer, éd., Beim göttlichen Gastmahl oder Sieben schöne Übungen bei der heiligen Kommunion, 1932 (BCouvent Einsiedeln)
  • ACouvent Sankt Gallenberg, Glattburg
  • M. Kaiser, éd., Benediktinerinnen-Abtei St. Gallenberg in Glattburg bei Oberbüren, 2004
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.1.1749 ✝︎ 24.1.1812
Indexation thématique
Religion (catholicisme)

Suggestion de citation

Kaiser, Markus: "Zislin, Wiborada", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/048774/2014-02-26/, consulté le 20.10.2020.