de fr it

Rudolf PaulHotz

13.5.1905 à Zurich, 2.10.1979 à Kilchberg (ZH), protestant, de Zurich. Fils de Johann Paul, dentiste, et de Johanna Paulina née Schoch. 1937 Margrith Jenny, fille de Johannes Jenny. Etudes de médecine générale et dentaire à Zurich, Vienne et Paris, doctorat (1930) et diplôme de médecin dentiste (1932) à Zurich. Séjours d'études à Bonn, Berlin et Düsseldorf. A l'université de Zurich, Hotz fut médecin-chef (1935) et directeur (1951-1955) de l'institut de médecine dentaire, chargé de cours d'orthodontie et d'odontologie des enfants (après avoir obtenu son habilitation en 1943), professeur d'orthodontie (1946), doyen de la faculté de médecine (1962-1964). Il marqua l'évolution de l'odontologie de l'après-guerre, qui mit davantage l'accent sur la prophylaxie que sur les interventions restauratrices (réparation des dents, extraction, prothèse). Il développa une méthode internationalement reconnue permettant d'agir, préventivement et sans frais excessifs, sur l'évolution des dents et de la mâchoire enfantines, à l'aide d'appareils dentaires. En 1957, il fonda un groupe d'études en orthodontie (aujourd'hui Société suisse d'orthopédie dento-faciale) et lança ainsi cette discipline comme spécialisation médicale. Lieutenant-colonel.

Sources et bibliographie

  • B. Schär, Harmonie mit Biss. Zur Geschichte der Kieferorthopädie und der Zahnärzteschaft im schweizerischen Gesundheitswesen. Studie zum Jubiläum der Schweizerischen Gesellschaft für Kieferorthopädie 1957-2007, 2007
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.5.1905 ✝︎ 2.10.1979

Suggestion de citation

Schär, Bernhard: "Hotz, Rudolf Paul", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.11.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/048824/2006-11-17/, consulté le 29.11.2020.