de fr it

MarcelJunod

14.5.1904 à Neuchâtel, 16.6.1961 à Genève, prot. (Eglise libre), de Lignières et Genève. Fils de Richard Samuel, pasteur, et de Jeanne Marguerite Bonnet. Neveu d'Henri-Alexandre (->), de Paul Berthoud et de Clement Heaton. 1944 Eugénie Georgette Perret, employée à l'Agence des prisonniers de guerre, fille de Max Eduardo. Etudes de médecine à Genève et Strasbourg (diplôme et doctorat en 1929), spécialisation en chirurgie en 1935. Sauf quelques interruptions, J. travaille pour le CICR de 1935 à 1946 (guerre d'Ethiopie, guerre civile d'Espagne, Deuxième Guerre mondiale). Envoyé au Japon en août 1945, il est le premier médecin européen à découvrir Hiroshima après le bombardement. Il entre au service de l'ONU (mission en Chine en 1948-1949 pour l'Unicef). J. crée un département d'anesthésie à l'hôpital cantonal de Genève en 1951, est privat-docent à l'université dès 1960. Entré en 1952 au CICR, il en est vice-président de 1959 à sa mort. Monument au parc de la Paix à Hiroshima (1979).

Sources et bibliographie

  • Y. Oshako, Valiant without Arms : the Life and Personality of Dr. Marcel Junod, 1979
  • E. Deuber Ziegler, dir., Soixante ans après : "Le désastre de Hiroshima" de Marcel Junod, 2005
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.5.1904 ✝︎ 16.6.1961