de fr it

Auguste deMorsier

11.12.1864 à Vernier, 6.12.1923 à Plainpalais, protestant, de Genève. Fils de Gustave, banquier, et d'Emilie née Naville (Emilie de Morsier). 1) 1889 Blanche Claparède, fille d'Antoine Théodore, pasteur, 2) 1923 Mélanie Mittendorff, fille d'Eugène, pasteur. Ingénieur à Bühl et Genève. Comme sa mère, Auguste de Morsier lutta pour l'abolition de la prostitution réglementée. Il dirigea la Ligue française pour le relèvement de la moralité publique et milita aussi pour la reconnaissance de droits politiques aux femmes. En 1907, Auguste de Morsier créa l'Association genevoise pour le suffrage féminin et en devint le premier président. Il fut aussi le premier président de l'Association suisse pour le suffrage féminin (1909-1912) et le seul membre masculin à sa création en 1909. Auteur de plusieurs ouvrages féministes et pacifistes, dont Le droit des femmes et la morale intersexuelle (1903) et La paix par le droit et par la guerre (1915).

Sources et bibliographie

  • A. Choisy, Généalogies genevoises, 1947.
  • S. Hardmeier, Frühe Frauenstimmrechtsbewegung in der Schweiz (1890-1930), 1997.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.12.1864 ✝︎ 6.12.1923

Suggestion de citation

Palmieri, Daniel: "Morsier, Auguste de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.10.2019. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/048915/2019-10-25/, consulté le 14.04.2021.