de fr it

Naeff

Famille dirigeante d'Altstätten, protestante. Première mention certaine en 1421 avec Haini Näf, à Au près d'Eichberg. A partir de Jodokus Neff, bailli de Blatten (1490-1512), et jusqu'au XIXe s., les N. exercèrent presque continûment des charges publiques. En 1923, l'orthographe du nom fut unifiée en Näf, mais le gouvernement autorisa les descendants de Wilhelm (1818-1869) et de Johann Mathias (->) à garder la forme N. A cette branche se rattachent Hans Jakob (1679-1731) et son fils Johann Heinrich (1707-1795), présidents de la ville et du tribunal d'Altstätten, ainsi que Johannes (1761-1828), professeur d'anatomie à Erlangen, puis médecin à Altstätten, juge à la cour d'appel, membre du conseil de santé, promoteur de l'obstétrique et de la vaccination antivariolique. Les fils de Johann Mathias, Adolf (->), Wilhelm Mathias (->) et August (1806-1842), procureur et publiciste radical, ont illustré cette lignée qui, restée très liée, se retrouve régulièrement pour une fête de famille dite Naeffenfest, conçue par Johann Mathias.

Sources et bibliographie

  • AFam, Museum Prestegg, Altstätten
  • Rheintaler Köpfe, 2004, 281-287
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Kaiser, Markus: "Naeff", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 31.10.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/048999/2012-10-31/, consulté le 28.10.2020.