de fr it

BernhardZeerleder

29.3.1788 à Berne, 5.12.1862 à Hüttwilen, prot, puis cath. (1846), de Berne. Fils de Ludwig, banquier, et de Sophie Charlotte von Haller. Frère de Ludwig (->) et Karl (->), petit-fils d'Albert de Haller, cousin de Gottlieb Abraham von Jenner et de Karl Ludwig von Haller. Célibataire. Cadet au service d'Autriche en 1805. Député au Grand Conseil bernois (1827-1831). Adversaire fanatique des idées révolutionnaires et des radicaux, Z. rejoignit en 1847 le Sonderbund, commanda avec le grade de major un bataillon lucernois de landsturm contre l'armée fédérale et fut emprisonné. Libéré sur ordre du général Guillaume-Henri Dufour, il partit pour Meersburg. Condamné par contumace à la prison par un tribunal militaire, puis amnistié, l'excentrique Z. revint en 1849 au château de Steinegg (TG), qu'il avait acheté en 1814 et où il avait vécu jusqu'à son exil; il y écrivit des travaux historiques.

Sources et bibliographie

  • Th. Zeerleder, Erinnerung an Bernhard Zeerleder von Steinegg, 1864
  • ADB , 44, 1898, 762
  • Thurgauer Zeitung, 22.11.1947
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 29.3.1788 ✝︎ 5.12.1862

Suggestion de citation

Trösch, Erich: "Zeerleder, Bernhard", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/049028/2014-02-03/, consulté le 21.10.2020.