de fr it

TheophilSpoerri

10.6.1890 à La Chaux-de-Fonds, 24.12.1974 à Caux (comm. Montreux), prot., d'Uster. Fils de Jakob Gottlieb, pasteur méthodiste, et de Maria Eugenie Thiele. Cousin de Theophil (->). 1915 Helene Lang, fille de Valentin. Ecole normale du Muristalden à Berne, études de langues et littératures romanes aux universités de Zurich et Berne (dès 1909), doctorat à Berne (1916). Maître au gymnase libre de Berne (1912-1922), professeur ordinaire de philologie romane à l'université de Zurich (1922-1956, recteur de 1948 à 1950). Avec Emil Staiger, S. fut éditeur de la revue Trivium (1942-1951). Engagé sur les plans politique et social, S. œuvra notamment dans la Nouvelle Société helvétique et le Réarmement moral. Cofondateur et premier président de la Ligue du Gothard (1940). L'importance de la religion dans la vie de S. définit son activité de recherche, notamment sur Pascal, Racine, Dante, l'Arioste et le Tasse. Docteur honoris causa de l'université de Genève (1950), médaille d'or Dante de Florence (1962).

Sources et bibliographie

  • P. Spoerri, éd., Theophil Spoerri persönlich: Lettres à sa famille et ses amis, 1975
  • P. Spoerri, Mein Vater und sein Jüngster, 2002
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Theophil Spörri
Dates biographiques ∗︎ 10.6.1890 ✝︎ 24.12.1974

Suggestion de citation

Christian Baertschi: "Spoerri, Theophil", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.02.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/049038/2012-02-22/, consulté le 28.01.2023.