de fr it

FrançoisVilain

vers 1550 à Genève, 11.1.1614 à Berne, prot., de Genève (1574). Fils de Jean, marchand, et de Marie Populus. 1576 Antoina Lullin, fille de Pierre, citoyen de Genève. Membre du Conseil des Deux-Cents (1575-1613) et du Conseil des Soixante dès 1603. Grâce à ses relations avec des marchands suisses, français et savoyards, auxquels il accorde des prêts et vend des métaux, des munitions, des draperies et du sel, V. s'enrichit rapidement. A la fin du XVIe s., il figure parmi les plus gros contributeurs et prêteurs de la seigneurie de Genève. Dès 1574, il fournit aux Genevois et aux Valaisans du sel de Peccais (Aigues-Mortes). Il achète en 1592 la baronnie d'Aubonne, puis celles de Gimel et de Longirod. Il est envoyé sur ordre de Genève auprès du baron d'Hermance, gouverneur du Chablais pour le duc de Savoie, à l'époque de la guerre avec la Savoie (1589-1591); malgré les efforts du gouvernement genevois pour justifier ces missions, V. est condamné à mort pour haute trahison par Berne (1614).

Sources et bibliographie

  • A. Dubois, Die Salzversorgung des Wallis 1500-1610, 1965
  • M. Körner, Solidarités financières suisses au XVIe s., 1980
En bref
Variante(s)
François Villain
Dates biographiques ∗︎ vers 1550 ✝︎ 11.1.1614
Indexation thématique
Economie et professions