de fr it

Ris

Famille juive dont la présence est attestée en Alsace au XVIIIe s. Raphael (1728-1813) fut rabbin dans le Surbtal de 1786 à 1813; son fils Abraham (->) lui succéda. Propriétaire d'un commerce de drap et de produits manufacturés, ainsi que d'une banque, Aaron (1776), petit-fils de Raphael, fut le seul juif à vivre en ville de Zurich sans que sa confession ne soit connue de 1803 à 1813, puis comme habitant toléré jusqu'en 1830; en 1837, il fut le premier juif depuis le Moyen Age à recevoir le droit de s'établir en ville et par conséquent d'y acquérir une maison. Son fils Jakob (1810-1875) reprit la banque paternelle, puis, à cause du statut incertain des juifs de Zurich, prit la nationalité du Bade en 1848 et se prénomma désormais Jacques. Il participa à la fondation du Crédit suisse en 1856. Son frère David (1812-1870) dirigea un commerce de soieries dès 1866; un autre frère, Louis, mit sur pied une importante fondation. Jacques et David furent cofondateurs en 1862 de la communauté israélite de Zurich, que Jacques présida de 1866 à 1869. Son fils, Ferdinand (1839-1898), obtint la bourgeoisie de Zurich en 1867.

Sources et bibliographie

  • Arch. Florence Guggenheim, Zurich
  • A. Weldler-Steinberg, Geschichte der Juden in der Schweiz vom 16. Jahrhundert bis nach der Emanzipation, 1, 1966
  • F. Guggenheim-Grünberg, Geist und Geld im Judendorf, 1981 (avec bibliogr.)
  • S. Bennewitz, «Rabbinerfamilie Ris», in Alemannisches Judentum, éd. M. Bosch, 2001, 60-76
  • A. Brunschwig et al., Geschichte der Juden im Kanton Zürich, 2005, 164-169