de fr it

JosephYerly

17.6.1896 à Treyvaux, 23.5.1961 à Treyvaux, cath., de Treyvaux. Fils de Victor, agriculteur, et de Marie Gaillard. Marie Peiry, fille de Pierre-Maxime, agriculteur et député conservateur. Agriculteur. Député radical au Grand Conseil fribourgeois (1936-1940). Auteur patoisant de pièces de théâtre (Kan la têra tsantè, 1938), de nouvelles et de romans (Le tsandèlê dè loton, 1937, monté en opéra en 1985), ainsi que de nombreux discours (hommage à l'abbé Bovet, 1956). Un des acteurs de la défense et du renouveau du patois gruérien durant l'entre-deux-guerres, Y. organisa de multiples manifestations et spectacles artistiques en compagnie du compositeur Georges Aeby et du peintre Louis Vonlanthen. Premier président de la Fédération fribourgeoise du costume et des coutumes (1939-1942), membre fondateur de la Société des écrivains fribourgeois (1956).

Sources et bibliographie

  • Kan la têra tsantè: l'œuvre écrite de Joseph Yerly du Mont (1896-1961), 1993
  • A. Dafflon, Situation de la littérature gruérienne, mém. licence Fribourg, 1991
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 17.6.1896 ✝︎ 23.5.1961
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature