de fr it

TheodorZeerleder

3.1.1820 à Berne, 30.5.1868 à Berne, prot., de Berne. Fils de Ludwig (->). Célibataire. Etudes à l'école polytechnique de Karlsruhe (1838-1842), formation complémentaire à Paris (1843-1845), voyage dans l'espace méditerranéen et sur le Nil (1846-1850), puis en Allemagne et en Belgique dans les années 1850. Député au Grand Conseil bernois (1850-1854). Z. visita l'Exposition universelle de Paris (1855), voyagea en Angleterre (1858-1859) et participa au Turnus de 1859 à Berne (exposition itinérante de la Société des beaux-arts). Au nombre de ses principales réalisations figurent la villa Egghölzli (Berne, 1845-1846), l'agrandissement du château d'Oberhofen avec son fumoir turc (1853-1856) et le bâtiment de liaison de la maison de la corporation des Forgerons (Berne, 1856-1859). Il travailla en outre à la maison de campagne de Schönberg (Berne, 1856-1858) et à l'école normale évangélique du Muristalden (Berne, 1862). En 1860, il présenta un projet pour la reconversion de la tour Saint-Christophe en restaurant avec des espaces d'exposition. En outre, Z. finança les huit statues de grès de la façade est du bâtiment de la Banque cantonale bernoise sur la place Fédérale. Président de la Société des artistes de Berne (1858-1861).

Sources et bibliographie

  • F. Bächtiger, «Zur Revision des Berner Christoffel», in Jahrbuch des Bernischen Historischen Museums, 59/60, 1979/1980, 115-278
  • G. Germann, éd., Riviera am Thunersee im 19. Jahrhundert, 2002
  • M. Bäbler, M.Th. Bätschmann, Mit Zirkel und Palette, 2006
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.1.1820 ✝︎ 30.5.1868

Suggestion de citation

Therese Bätschmann, Marie: "Zeerleder, Theodor", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/049078/2014-02-03/, consulté le 31.10.2020.