de fr it

MaxRuth

14.6.1877 à Saint-Gall, 1.3.1967 à Berne, de Saint-Gall. Fils de Max Moritz, commerçant, et de Sophie Anna Kürsteiner. 1907 Erika Klea Studer, fille de Julius August. Gymnase à Saint-Gall, études de droit à Berne, doctorat en 1903, brevet d'avocat en 1907 à Saint-Gall. Préposé aux faillites, juge de district à Saint-Gall et représentant extraordinaire du ministère public du canton de Saint-Gall (1911-1920). Premier adjoint à la Division de la police du Département fédéral de justice et police (1920-1944, en service jusqu'en 1945, chef de la section des recours en 1943-1944), expert juridique fédéral (1945-1952). Influent théoricien du droit de cité suisse (fondé pour lui sur le droit du sang, selon la lignée masculine), du droit d'établissement et de la politique d'asile, R. avait en ce domaine des conceptions marquées par la crainte d'une surpopulation étrangère. Durant la Deuxième Guerre mondiale, il prôna une politique défensive, principalement dirigée contre les réfugiés juifs.

Sources et bibliographie

  • S. Mächler, «Kampf gegen das Chaos», in Antisemitismus in der Schweiz 1848-1960, éd. A. Mattioli, 1998, 357-421
  • P. Kury, Über Fremde reden, 2003
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.6.1877 ✝︎ 1.3.1967