de fr it

HeinrichSchiller

15.5.1864 à Töss, 16.3.1945 à Rüti (comm. Winkel), prot, de Töss. Fils de Heinrich, tonnelier, et d'Anna Elisabetha Müller. 1894 Barbara Lina Nägeli, fille de Johannes, paysan. Etudes de médecine à Zurich (1883-1887, doctorat en 1888). Médecin assistant à la clinique psychiatrique du Burghölzli sous la direction d'Auguste Forel (1888-1889), dont il adoptera les thèses sur l'hygiène raciale. Assistant à la clinique psychiatrique de Préfargier (comm. La Tène, 1889-1891), puis à celle de Sankt Pirminsberg (comm. Pfäfers, 1891-1892). De 1892, date de sa fondation, à 1935, S. dirigea l'asile cantonal de Wil (SG), dont il fit une importante clinique psychiatrique (5 bâtiments et 300 patients en 1892, 25 et 1000 en 1935). Auteur d'expertises en faveur de la stérilisation forcée des malades mentaux et pionnier de la thérapie par le travail. Docteur honoris causa de l'université de Berne (1935).

Sources et bibliographie

  • J. Mikolasek, Das Kantonale Asyl in Wil St. Gallen, 1991
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 15.5.1864 ✝︎ 16.3.1945