de fr it

Bernhard Friedrich vonWattenwyl

2.10.1801 à Berne, 17.12.1881 à Berne, prot., de Berne. Fils de Bernhard Sigmund, membre du Conseil de ville et du Grand Conseil de Berne, et de Julie Susanne Lentulus. 1838 Eliza de Portes (->). Avocat et, de 1829 à 1831, secrétaire du Conseil secret. Après avoir vivement attaqué à plusieurs reprises le gouvernement libéral dans le journal conservateur Allgemeine Schweizerzeitung, en violant la nouvelle loi sur la presse, W. fut banni en 1832. Rédacteur du Waldstätter-Bote réactionnaire à Schwytz, il prôna le retour à l'Ancien Régime et encouragea la Ligue de Sarnen, afin de susciter un mouvement antirévolutionnaire dans le canton de Berne. Après l'échec du putsch contre le gouvernement de Lucerne, il se réfugia en Italie, avec d'autres patriciens bernois en exil volontaire ou forcé. En 1837, il s'établit à Genève, où son épouse le mit en contact avec le mouvement du Réveil et où il fut en 1849 l'un des fondateurs de l'Eglise évangélique libre. Son bannissement ayant été révoqué en 1844, il regagna Berne avec sa famille après le revirement conservateur de 1850. En soutenant l'Eglise libre de Berne, l'école Lerber, l'école normale du Muristalden, l'asile pour jeunes filles déchues de Brunnadern et la nouvelle école de jeunes filles, W. combattit la réorganisation rationnelle de l'instruction publique à laquelle aspiraient les radicaux. Il acquit en 1861 le domaine d'Elfenau.

Sources et bibliographie

  • E. Gruner, Das bernische Patriziat und die Regeneration, 1943, 113-114, 240-242, 313-315
  • Alville, Elfenau, 1959, 45-47
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.10.1801 ✝︎ 17.12.1881