de fr it

François-PierrePictet

11.10.1728 à Genève, 2.9.1798 à Berne, prot., de Genève. Fils d'Isaac, conseiller, et de Susanne Gallatin. 1764 Catherine Le Maignen, fille d'un joaillier de Saint-Pétersbourg. Etudes à Genève. Avocat en 1752. Familier de Voltaire, P. en joua le théâtre. En 1761, il se rendit en Russie. Protégé d'Alexandre Vorontsov et de Grégoire Orlov, il entra dans l'entourage de Catherine II, dont il amorça la correspondance avec Voltaire et avec d'Alembert. La lettre qu'il écrivit pour innocenter la tsarine du meurtre de son époux fut largement répandue par Voltaire. Informateur de l'ambassade de France, P. s'occupa aussi de recruter des colons pour Kazan et Saratov, dans le bassin de la Volga. Compromis par son beau-frère dans une affaire de contrebande, il dut quitter la Russie en 1776 et se fixa à Paris, où il se fit connaître comme spécialiste des affaires russes. A l'approche de la Révolution, il émigra en Angleterre, à Londres, puis à Reading, où il vécut de leçons de français, avant que William Pitt le Jeune n'en fasse en 1793 son agent secret à Berne. La même année, P. avait publié un virulent pamphlet antirévolutionnaire, en anglais et en français.

Sources et bibliographie

  • J.-D. Candaux, Hist. de la famille Pictet, 1474-1974 , 1, 1974, 225-231
  • R.P. Bartlett, «Diderot and the foreign colonies of Catherine II», in Cah. du monde russe et soviétique, 23, 1982, 221-241
  • A. Stroev, Les aventuriers des Lumières, 1997
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.10.1728 ✝︎ 2.9.1798