de fr it

JohannesSchweizer

18.2.1901 à Glaris, 9.4.1983 à Glaris, prot., de Glaris. Fils de Heinrich Isidor, horticulteur, et de Barbara Heer. 1936 Clara Maria Anna Teresia Graf, fille de Karl. Maturité, formation d'horticulteur à Soleure, études d'ingénieur à Berlin, stage d'architecte paysagiste à Dresde. S. travailla dans l'entreprise paternelle à Glaris dès 1924, ouvrit un bureau à Bâle en 1936 et reprit l'affaire de son père en 1956. Alors qu'à ses débuts, il s'occupait de jardins privés, il se consacra par la suite essentiellement à la réalisation de cimetières et à la création d'expositions, en particulier à l'Exposition universelle de 1937 à Paris, à la Landi (1939) ou aux expositions de jardins G 59 à Zurich et Grün 80 à Bâle. Cofondateur en 1925 de la Fédération des paysagistes suisses (auj. Fédération suisse des architectes paysagistes).

Sources et bibliographie

  • Kirchhof und Friedhof, 1956
  • Archiv für Schweizer Gartenarchitektur und Landschaftsplanung, Rapperswil (SG)
  • P.P. Stöckli, «Johannes Schweizer», in Anthos, 23, 1985, 15-50
  • Architektenlex., 489
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.2.1901 ✝︎ 9.4.1983