de fr it

WernerWirth

15.10.1886 à Saint-Gall, 9.7.1961 à Saint-Gall, prot., de Saint-Gall. Fils de Daniel Viktor, employé des chemins de fer, et de Maria Hermine Wetter. 1916 Emma Klara Mösle, fille de Johann Konrad. Etudes de théologie à l'université de Zurich, consécration (1910). Pasteur dans diverses paroisses (jusqu'en 1919), inspecteur des pauvres de la ville de Zurich (1919-1926). Membre du parti socialiste, rapporteur principal sur la question de l'adhésion du parti à la IIIe Internationale (1920). Voyage en Union soviétique (1921). Député au Grand Conseil zurichois (1920-1923), fondateur et rédacteur de la revue Leben und Glauben (1926), W. entra au Nouveau Front en 1931. Pasteur à Azmoos dès 1932, il fut suspendu de ses fonctions en 1940. Dans les années 1930, il écrivit Kampfgebet et Der Deutsche Seher, textes inspirés des idées nazies. En 1942, il passa illégalement en Allemagne, collabora à l'Association pour le germanisme à l'étranger et dirigea, en 1944-1945, le bureau du travail d'Allemagne du Sud. De retour en Suisse en 1945, condamné par la cour pénale fédérale pour sortie illégale du pays et haute trahison en 1947, W. fut gracié en 1952.

Sources et bibliographie

  • H.M. Stückelberger, Die evangelische Pfarrerschaft des Kantons St. Gallen, 1971, 186
  • W. Hagmann, Krisen- und Kriegsjahre im Werdenberg, 2001, 250-268
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF