de fr it

JérémiePauzié

6.12.1716 à Genève, 30.11.1779 à Genève, protestant, natif, puis bourgeois de Genève (1770). Fils d'Etienne Pauzié et de Suzanne Bouverot. Madeleine Marie Scalogne. Vers 1730, Jérémie Pauzié se rendit avec son père à Moscou, où habitait leur parent Pierre Pauzié, médecin. Jérémie fit un apprentissage chez l'orfèvre français Benoît Gravereaux à Saint-Pétersbourg. Vers 1740, il créa un atelier dans cette ville et eut désormais ses entrées à la cour. Il fut nommé joaillier de la cour sous Pierre III (avec le rang de brigadier). Figurant parmi les principaux bijoutiers de la Russie d'alors, il réalisa notamment, avec un autre joaillier de la cour, la couronne de Catherine II (1762), son œuvre la plus fameuse (conservée au Kremlin à Moscou). En raison de difficultés financières, Pauzié revint à Genève en 1764. Ses mémoires (déposés à la Bibliothèque de Genève) décrivent la cour durant quatre règnes.

Sources et bibliographie

  • Kämmerer, Jürgen: Russland und die Hugenotten im 18. Jahrhundert (1689-1789), 1978.
  • Draveny, Mélanie: «Jérémie Pauzié, joaillier genevois à la cour des tsars (1716-1779)», in: Švejcarija-Russie: Suisse-Russie. Des siècles d'amour et d'oubli, 1680-2006, 2006, pp. 53-60 (catalogue d'exposition).
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.12.1716 ✝︎ 30.11.1779

Suggestion de citation

Vladislav Rjéoutski: "Pauzié, Jérémie", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.03.2022. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/049471/2022-03-29/, consulté le 24.05.2022.