de fr it

FranzVoitel

25.12.1773 (Franz Joseph Stephan) à Soleure, 19.7.1839 à Soleure, cath., de Soleure. Fils de Martin Lukas, officier au service étranger et membre du Grand Conseil, et d'Anna Maria Buri. 1798 Franziska Paula Wirz (von Rudenz), fille de Franz, officier au service étranger. Ecoles à Soleure (jusqu'en 1789). Cadet en 1790 au service d'Espagne dans le régiment Schwaller (Wimpfen dès 1804), capitaine en 1797. Officier recruteur à Soleure (1802-1803), V. découvrit la méthode pédagogique de Johann Heinrich Pestalozzi, dont il sera l'un des principaux propagateurs en Espagne. En 1803, il ouvrit à Tarragone une école pour son régiment. Directeur du Real instituto militar pestalozziano à Madrid (1806-1808), lieutenant-colonel (1807). Prisonnier de guerre des Français à Barcelone, Dijon et Bienne (1808-1810), interné à Soleure (1810-1814). Rengagé au régiment Wimpfen en 1814. Condamné aux galères à Ceuta pour des raisons politiques (1830-1831). Archiviste d'Etat (1832-1835), commandant de place à Soleure (1833-1834). Rejugé et réhabilité en Espagne (1834-1835). Député au Grand Conseil soleurois (1839). A Soleure, V. fit partie de la loge maçonnique La Concorde (1811) et de la Société littéraire (1813). Membre des sociétés soleuroise et helvétique des sciences naturelles (1825 et 1836), ainsi que de l'Académie royale des sciences et des beaux-arts à Barcelone (1836). Grand-croix de l'ordre de Saint-Herménégilde (1835).

Sources et bibliographie

  • Die Schlacht bei Sempach, 1819 (ms., ZBSO)
  • Actes, StASO
  • J.V. Keller-Zschokke, Franz Joseph Stephan Voitel von Solothurn, 1929
  • SolGesch., 3, 515-518
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF