de fr it

Robichon

Famille d'artisans du fer et de verriers, originaire du Dauphiné. Le nom de famille connaît vingt-deux variantes. Jacques Robichon (1577 à Herbetswil), mentionné en 1552 comme gérant de la fonderie de Séprais, reçut en fief les mines du bailliage soleurois de Falkenstein en 1555. Des descendants de ses fils Wilhelm (attesté de 1566 à 1611 à Erschwil) et Nikolaus (attesté de 1577 à 1608 à Herbetswil) travaillèrent dès 1600 dans des ferrières en France et dans l'Empire, au Canada (dès 1740) et à l'île Maurice (dès 1752). Les Robichon, actifs au niveau international dans quelque 150 forges, constituaient la plus grande famille de forgerons et fondeurs dans les régions minières où ils étaient installés. Hans Robischon, mentionné dès 1585 comme maître verrier à Gänsbrunnen, est l'ancêtre de la lignée des verriers, internationale elle aussi. Michel Robischung (1693-1765) fut le premier à produire du verre dans un four chauffé au coke (1749). Sa manufacture à Givors près de Lyon, devenue la plus grande verrerie de France, est à l'origine de la multinationale Danone. Au début du XXIe siècle, des Robichon vivaient en Suisse, en Allemagne, en France, au Canada et aux Etats-Unis.

Sources et bibliographie

  • A. Roth, Unterwegs in der eisernen Welt, 2009
  • A. Roth, «Un exemple migratoire international, les verriers Rubischung et Robichon», in Eclats de verre, 27, 2016, 14-25

Suggestion de citation

Roth, Alexander: "Robichon", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.03.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/049558/2020-03-24/, consulté le 20.10.2020.