de fr it

Schweizerische Kirchenzeitung

Hebdomadaire à vocation religieuse et apologétique, créé en 1832 aux éditions Räber de Lucerne, comme porte-parole de l'Association catholique fondée en 1831, qui comptait parmi ses membres des prêtres séculiers du cercle de Sailer, mais aussi le dirigeant catholique Josef Leu. Le premier rédacteur fut Melchior Schlumpf, qui lutta contre la politique ecclésiastique des libéraux. Soumise à des pressions politiques, la rédaction dut, en 1848, quitter Lucerne pour Soleure, où elle fut dirigée par Theodor Scherer-Boccard (1855-1880). Organe officiel du diocèse de Bâle (dès 1900), périodique théologique et organe officiel (pris en charge par la conférence des ordinaires de Suisse alémanique) des diocèses de Bâle, de Coire, de Saint-Gall et, pour leurs parties germanophones, de Lausanne-Genève-Fribourg et de Sion (dès 1968), le titre appartient depuis 2001 à la Conférence des évêques suisses. De 1900 à 1974, la rédaction fut confiée à des professeurs de la faculté de théologie de Lucerne et, dès 1975, à un théologien laïque à plein temps. Reflet des discussions théologiques et des débats de politique ecclésiastique animant le catholicisme suisse, la Schweizerische Kirchenzeitung représente une source historique de première importance.

Sources et bibliographie

  • J.B. Villiger, «Wie es zur Gründung der Schweizerischen Kirchenzeitung kam», in Schweizerische Kirchenzeitung 150, 1982, 410-417
  • LThK, 9, 347
  • H. Bossard-Borner, Im Spannungsfeld von Politik und Religion, 2008