de fr it

Johann AlbertTribelhorn

4.3.1868 à Zurich, 5.11.1925 à Zurich, prot., de Saint-Gall. Fils de Johann Albert, apprêteur, et d'Emilie Hönger. 1) 1891 Josefa Grendelmeier, 2) 1901 Bertha Schärer, 3) 1906 Mina Clara Brunner. Apprentissage de mécanicien-ajusteur à Saint-Gall. Employé de la Société zurichoise du téléphone, puis de la fabrique de télégraphes et d'appareils électriques de Matthias Hipp à Neuchâtel. Emigré en Argentine (1889), chef des ateliers mécaniques de la Compagnie des télégraphes d'Argentine (dès 1891). De retour à Olten en 1899, T. fonda la fabrique d'accumulateurs Tribelhorn AG (1900) et construisit sa première voiture électrique en 1902, produite dès 1906 à Feldbach (comm. Hombrechtikon). Il fabriqua ensuite des véhicules électriques (voitures de tourisme, autobus, camions et bateaux) et édifia un réseau de points d'approvisionnement en électricité au bord du lac de Zurich. A partir de 1915, il publia un journal pour la clientèle (Das Elektromobil). Après la faillite de son entreprise en 1922, il fonda, la même année, l'atelier de construction Elektrische Fahrzeuge AG à Zurich.

Sources et bibliographie

  • M. Sigrist, «Johann Albert Tribelhorn und sein Erbe bei EFAG und NEFAG», in Schweizer Pioniere der Wirtschaft und Technik, 93, 2011
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 4.3.1868 ✝︎ 5.11.1925