de fr it

Logitech

Entreprise helvético-américaine fondée en 1981 à Apples, fabricant d’accessoires informatiques (ordinateur), leader mondial des périphériques sans fil, dont le siège principal est à Lausanne et le centre opérationnel à Newark (Californie, Etats-Unis), avec sièges à Apples, Ecublens (VD) et  Zurich .

Souris d’ordinateur produites par l’entreprise Logitech entre 1982 et 1996 (Museum für Gestaltung Zürich, Designsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).
Souris d’ordinateur produites par l’entreprise Logitech entre 1982 et 1996 (Museum für Gestaltung Zürich, Designsammlung, Zürcher Hochschule der Künste). […]

Logitech (nom provenant de l’association de "logiciel" et "technologie") fut créé par Daniel Borel (PDG jusqu'en 1998, président du conseil d'administration jusqu'en 2008), Pierluigi Zappacosta et Giacomo Marini. Son premier succès commercial fut la souris informatique, dont la production atteignit les 100 millions d’exemplaires en 1996, 500 millions en 2003 et un milliard en 2008. Transformée en société holding en 1988, Logitech International SA lança la première souris sans fil (Cordless MouseMan) et la première souris pour enfants (KidzMouse) en 1991. L’entreprise avait délocalisé une partie de sa production à Taïwan en 1986, puis, dès 1994, fabriqua l’essentiel de ses produits à Suzhou (Chine). Après 2000, la fabrication fut étendue à des sociétés partenaires en Hongrie et au Mexique. En 2002, Logitech conclut un partenariat stratégique de distribution avec Digital China. La société élargit progressivement sa gamme de produits: l'appareil photo numérique PhotoMan (1992), la manette de jeu WingMan (1994) et la webcam VideoMan (1995). Guerrino De Luca (PDG dès 1998) initia un changement stratégique à long terme, achevé seulement en 2015, avec lequel l'entreprise se détourna du modèle FEO (fabricant d'équipement d'origine) en écoulant de plus en plus directement ses produits sur le marché. Par ailleurs, Logitech élargit encore son offre de périphériques (éléments pour home cinema, joysticks, écouteurs, télécommandes). Le déclin de l'ordinateur personnel dû à l'avènement des smartphones et des tablettes, qui nécessitaient d'autres accessoires, plongea Logitech dans une crise durable en 2007, entraînant une réduction de 15% des emplois directs (sans la joint-venture en Chine). Commencée en 2009, la restructuration renforça d'une part le design et d'autre part, dans le cadre d'une stratégie multimarque, fit progresser la société dans la production de nouvelles gammes de produits, par exemple dans les domaines du jeu vidéo ou de la domotique. Facilitées par le rachat de sociétés telles que Connectix (webcams), Lifesize (matériel de visioconférence, revendue en grande partie en 2015), Jaybird (écouteurs intra-auriculaires), Ultimate Ears (casques audio), Astro Gaming (consoles de jeux, casques audio) et Blue Microphones, ces mesures permirent à Logitech de renouer avec les chiffres noirs au milieu des années 2010, sous la direction du nouveau PDG Bracken Darrell. En 2018, l’entreprise était le leader mondial des périphériques et avait pour concurrents de poids Apple, Microsoft, Razer et JBL. Très tôt, elle noua des partenariats stratégiques avec la plupart des grands fabricants d’ordinateurs personnels et maintint des relations étroites avec l'EPF de Lausanne. Cotée aux bourses de Genève et de Zurich dès 1988 (Bourse suisse dès 1993), elle entra au Nasdaq à New York en 1997. Au cours de l'exercice 2017-2018, l’entreprise réalisa un chiffre d'affaires d'environ 2,5 milliards de francs et comptait environ 7000 employés, dont 300 en Suisse.

Sources et bibliographie

  • Jaquier, Claire-Lise; Lattmann, Peter; Miller, Ignaz: "Daniel Borel (1950). Des souris et des hommes. Logitech", in: Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (éd): Pionniers - 11 entrepreneurs qui écrivent l'histoire économique suisse, 1999, pp. 31-60 (allemand 1999).
  • Comtesse, Xavier: Dartfish, Logitech, Swissquote und Co. IT-Transformer, die neuen Akteure der Veränderung. Erfahrungsberichte von 10 IT-Unternehmen in der Schweiz, 2005.
  • Müller, Giorgio V.: "Logitech will nur noch Logi heissen", in: Neue Zürcher Zeitung, 10.7.2015.
  • Kowalsky, Marc: "Logitech-CEO Bracken Darrell: Der Mäusemacher", in: Bilanz, 10, 2017, pp. 56-62.